Je prends conscience et j’accepte que je ne suis pas et que je ne serai jamais parfait.

Je prends conscience et j’accepte que je ne suis pas et que je ne serai jamais parfait.

C’est tout ce jeu d’ombre et lumière. Pour commencer le véritable chemin d’acceptation de soi, d’amour de soi, il faut intégrer sa part d’ombre. Je ne peux pas être uniquement un être de lumière. J’ai aussi tout mon lot de moins joli, de choses que je planque sous le tapis parce que j’ai du mal à me voir comme ça. Alors je le vois chez l’autre et ça me met en colère…je le vois chez l’autre de manière exacerbée.

Tout ça, dans le fond, c’est qu’une histoire d’Amour…

Tout ça, dans le fond, c’est qu’une histoire d’Amour…

J’ai beau réfléchir, tourner ça dans tous les sens et je réalise que quelle que soit la problématique pour laquelle les gens viennent me voir, ça se résumer toujours à une seule chose : S’AIMER.
Le jour où on réalise que s’aimer soi-même est la seule clé à tout. Le jour où vous allez décider de vous choisir : VOUS. De mettre de côté les croyances bidon sur le fait que s’aimer, c’est être égoïste, que s’aimer, c’est être nombriliste, que s’aimer, c’est se couper des autres. Vous aurez tout gagné. Parce que tout chemin de guérison passe par l’amour de soi.